Le soldat horloger

Pour ses vastes campagnes, Napoléon Bonaparte avait recruté des soldats au-delà des frontières françaises, notamment en Helvétie. Lors d'une accalmie, un horloger suisse devenu fantassin avait trouvé le moyen de transformer sa tente en petit atelier. Oubliant ainsi la guerre, il s'était mis à réparer les montres de toute la compagnie. Soudain l'alarme retentit, l'ennemi attaquait. Mais l'orloger ne se laissa pas troubler. Ses montres l'absorbaient tellement qu'il méprisa le clairon. Quelques instants plus tard, il succomba sous l'assaut de l'agresseur.

Application :
Bien des chrétiens sont tellement absorbés par des occupations de moindre importance qu'ils en oublient leur vraie raison d'être et abandonnent la lutte suprême; même le clairon des événements ne les impressionne plus.