La consécration

A l'issue d'un culte dans une église africaine, l'on passa le panier pour prélever les offrandes. Il s'agissait d'une sorte de grande corbeille, une calebasse, en forme de soucoupe, servant à recueillir le manioc. Assis sur le dernier banc de l'église se trouvait un petit garçon qui observait d'un air songeur ce panier qui passait de rang en rang. La tristesse le gagna à la pensée qu'il n'avait rien à offrir au Seigneur. Entre-temps le panier arriva à son niveau et, à la stupeur des fidèles, il s'assit dans le panier en disant : "La seule chose que je possède, je la donne en offrande au Seigneur".

Application :
Voilà ce que nous sommes tous invités à faire; nous donner tout entiers au Seigneur et ne pas nous contenter d'une offrande symbolique. "Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable". (Romains : 12 / 1)