Le parfum des pauvres filles

Accompagné d'un ami chimiste, un pasteur de Londres visitait les quartiers pauvres de cette ville. Ils croisèrent deux jeunes filles dont les vêtements misérables qu'elles portaient trahissaient leur appartenance au West End, mais dont le parfum qui se dégageait d'elles étonna grandement le chimiste. Il s'enquit auprès du pasteur: "Comment est-il possibles que ces pauvres demoiselles puissent se payer un parfum aussi couteux ?" "C'est simple", répondit l'ecclésiastique. "Ces filles travaillent toute la journée à l'usine de parfums et leurs vêtements en sont naturellement imbibés".

Application :
Peu importe notre pauvreté ! Si nous savons nous attarder en présence du Seigneur, nous serons imbibés de la bonne odeur de Christ et nos semblables ne seront pas sans le remarquer.