Invitez Jésus au milieu de votre désespoir !

Par: Samuel Foucart


«Sous ces portiques un grand nombre de malade étaient couchés : des aveugles, des boiteux, des paralysés. » Jean 5.3


«Sous ces portiques un grand nombre de malade étaient couchés : des aveugles, des boiteux, des paralysés. »
Jean 5.3


Quel désespoir dans cet endroit ; toute la misère du monde est réunie là, sous ces cinq portiques ; il y a des endroits qui ressemblent à cela de nos jours ; des hôpitaux, lieux de souffrance par excellence ; des bistrots dans un autre registre ; des salles d'attente de rebouteux ou de voyants etc.

Vous connaissez une période désespérante d'un point de vue humain, professionnel, conjugal, familial, financier ; rien ne va plus ! Vous ne savez même plus où aller cacher votre misère ; vous avez tout essayé, en vain ! Comme hier à Béthesda, les autres voient, constatent mais sont incapables, malgré leur bonne volonté, de changer quoi que ce soit à votre désespoir ! Vous allez si mal ! Que faire ?

La tentation de l'ange, de la superstition n'est pas loin ; vous seriez prêt à tout pour en finir avec votre problème récurrent ! Mais ne succombez pas à cela ! Aucun horoscope, aucune magie, aucun voyant ne pourra jamais vous venir en aide ; ils ne feraient qu'envenimer un peu plus votre situation !

Mettez Jésus au milieu de votre désespoir ; invitez-le à venir là ; vous n'en pouvez plus, alors sachez qu'il est venu pour vous ; vous êtes fatigué de vous battre, alors laissez-le combattre pour vous ! Ce n'est ni de la lâcheté, ni de la facilité (sinon vous l'auriez fait bien plus tôt) c'est juste du bon sens !

Et pourquoi Jésus viendrait-il vous aider, vous plus qu'un autre ? Parce que vous allez lui demander simplement et que sa grâce fait le reste ! Bien entendu que vous ne méritez pas ce secours, pas plus que cet homme ce jour-là, mais lui a laissé Jésus faire ! Chaque fois qu'un être humain laisse Dieu faire, le problème devient secondaire, ce qui compte c'est le secours du ciel pour vous !

Après avoir couru de portique en portique, frappez à celui qui a dit "je suis la porte" (Jean 10.7) ; le secours passe par lui ! Vivez-le
Une prière pour aujourd'hui

Jésus, viens au milieu de mon désespoir ; je n'en peux plus, je n'y arrive plus ; tu sais, toi, ce que j'endure ; viens à mon secours s'il te plaît Seigneur ! Amen.