Aimer c'est aussi savoir capituler !

Par: Samuel Foucart


" Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. " Jean 13 : 34


Très loin des conceptions humaines, religieuses ou philosophiques de l'amour, Jésus met en évidence ce qu'est l'amour spirituel, l'amour divin. Le Dieu parfaitement saint nous a aimés, nous qui sommes pécheurs. Le Dieu tout puissant vous aime encore malgré vos limites et vos lacunes. Le Dieu de la justice connaissant bien chacune de vos fautes n'a pas pour autant renoncer à son amour pour vous ! C'est à la croix qu'il vous a prouvé son amour de la plus belle manière qui soit au monde !

L'amour vrai sait quand il faut renoncer à ses propres droits pour capituler...

Quelqu'un a dit : « Aimer c'est renoncer au pouvoir, c'est comme une capitulation mutuelle ! » À la croix, l'amour divin va renoncer à son pouvoir de vengeance, de jugement, à la puissance de sa colère en trouvant en Jésus et en son sang répandu de quoi satisfaire à tout cela. Il vous appartient désormais de capituler devant cet amour manifesté, en vous convertissant, en vous détournant de vos mauvaises voies, et en recherchant le Dieu de l'Évangile.

Néanmoins, cette vérité évangélique a aussi pour but de vous aider à aimer les autres. Bien entendu que vous avez raison lorsque vous pensez que l'autre n'est pas du tout à la hauteur, qu'il est si décevant ; c'est bien la vérité, vos propos en sont le reflet, l'autre a tort, et alors ? Mais souvent votre manière d'avoir raison vous donne tort : vous avez le droit de poursuivre l'autre, votre prochain, toute votre vie pour la faute qu'il a commise, mais si l'aimer c'est lui dire son péché, c'est aussi lui pardonner, sans chercher à lui rappeler constamment ce qui appartient au passé ! Voilà la capitulation de l'amour. Loin d'être une défaite, une honte, un échec, cette reddition-là est grande et fait du bien. De plus, elle vous permet de sortir grandi d'un conflit, puisqu'elle rend meilleur les deux parties en présence !

L'amour vrai sait quand il faut renoncer à ses propres droits pour capituler mutuellement et ainsi offrir à une relation une chance de s'améliorer. C'est aussi cela que Jésus nous a laissé comme exemple.

Une prière pour aujourd'hui:
Seigneur, vient m'aider dans ta bonté à renoncer à mon pouvoir sur l'autre, et à aimer assez pour capituler, quand bien même j'aurais dix mille fois raison. Au nom de Jésus, je viens de prier. Amen.